© Tommy Muto

TRACKS ARTE TV, Le genre idéal

S comme sang

Enfant, la chorégraphe calabraise Paola Daniele, élevée dans la plus stricte éducation religieuse, était fascinée par la communion et ce calice de « sang du Christ » levé eu ciel par le prêtre. Mais aussi par cette croyance ancestrale locale selon laquelle, pour faire un philtre d’amour, les femmes ajoutaient quelques gouttes de sang des règles à du vin. Aujourd’hui, tous les mois, elle recueille son sang menstruel qu’elle utilise dans ses performances et installations avec son collectif Hic est sanguis meus (« Ceci est mon sang », en latin) qui questionne ce qui reste un tabou : les règles. L’artiste y tire notamment à la carabine sur un calice rempli de son sang qui se vide sur une corbeille de fruits rouges… Amen.

http://tracks.arte.tv/fr/mauvais-genres-france-culture

capture-decran-2018-03-02-a-11-15-13 capture-decran-2018-03-02-a-11-14-08 capture-decran-2018-03-02-a-11-13-56

RelatedPost